Abonnez-vous

La mode en algorithme


Élisabeth Busser

Qui sont ces diables habillés en Prada à New York ? Ce n'est pas un gag, c'est le titre d'un article scientifique signé par des chercheurs des très sérieuses National Taiwan University et de l'Université de Rochester (États-Unis).



 Si Miranda Priestly, dans le film le Diable s'habille en Prada (2006), était capable en un seul coup d'œil de reconnaître un style ou la date de vêtements, pourquoi une machine ne ferait-elle pas mieux ? Voilà la réflexion qui a conduit les signataires, dont le principal est Kuan Ting Chen, à construire un véritable rouleau compresseur informatique, capable de traiter des vecteurs à 72 composantes, sorte d'algorithme de vision artificielle leur permettant de prévoir les prochaines tendances de la mode. Le système qu'ils ont bâti comprend, nous disent-ils, trois composantes essentielles : construire une large base de données issue des défilés de mode à New York et du prêt-à-porter « chic » de la Grosse Pomme ; utiliser une approche de machine learning (apprentissage automatique) pour découvrir quels accessoires de mode sont représentatifs des tendances de la mode ; comparer les résultats d'analyse des défilés new-yorkais et des images du prêt-à-porter « chic » pour vérifier si les défilés de mode ont sur lepublic une véritable influence. Ils ont conclu leur travail en démontrant l'efficacité de leur « algorithme de la mode », qui permet selon eux d'obtenir un aperçu intéressant des tendances et des changements de la mode et ... Lire la suite gratuitement