Abonnez-vous

De Brel à Navier – Stokes


des dunes pour arrêter les vagues

Daniel Justens

Au-delà de la poésie et des images suggérées et chantées par Jacques Brel se trouve une réalité mathématique surprenante : les modèles de base de description de mouvements de vagues et de dunes sont identiques ! Ils sont par ailleurs loin d'avoir livré tous leurs secrets.


 

 

« Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague,

Et des vagues de dunes pour arrêter les vagues,

Et de vagues rochers que les marées dépassent,
Et qui ont à jamais le coeur à marée basse. »

Le grand Jacques l’a chanté avec une telle conviction, et la force de son imaginaire est à ce point chargée de signification, que nous en subissons aujourd’hui encore la puissance descriptive : le Plat Pays ne se conçoit pas autrement que par des plages bordées de dunes, affrontant sans relâche une mer plus ou moins mouvementée. Le poète le constate : les dunes peuvent prendre la forme de vagues. Et leurs mouvements, s’ils sont plus lents, n’en sont pas moins comparables. Le scientifique va lui donner (partiellement) raison. Pour le comprendre, il faut se pencher sur la mécanique des fluides. Ce chapitre de la physique mathématique se développe particulièrement de nos jours, trouvant des applications nouvelles par le biais de l’informatique et des processus de simulation qui s’avèrent surtout utiles dans le domaine de l’animation, qui exige des rendus de plus en plus réalistes.
 

Viscosité et pâtés de sable

Comment caractériser un fluide ? ... Lire la suite


références

• La nage du micro-sous-marin. Tangente 139, 2011.
• Les « équas diffs ». Tangente SUP 72, 2013.
• Le calcul intégral. Bibliothèque Tangente 50, 2014.