Abonnez-vous

Ce polyèdre est dangereux


Élisabeth Busser

Derrière ce polyèdre, un virus


Cette forme colorée, à la structure d’icosaèdre (polyèdre à vingt faces, toutes des triangles équilatéraux), avec quelques boursoufflures, n’a rien d’inoffensif. C’est un exemplaire du virus Zika et c’est hautement dangereux pour le cerveau des nouveau-nés. Ce sont deux chercheurs de l’université américaine Purdue (Indiana), Michael Rossmann et Richard Kuhn, qui ont permis de le visualiser au microscope cryo-électronique, utilisant au préalable à l’observation la congélation rapide des échantillons dans l’éthane liquide. Sur la représentation obtenue, les couleurs indiquent la distance au centre du polyèdre, en quelque sorte son rayon : supérieur à 130 Å (1 angström = 10–10 mètre) en bleu, entre 131 et 150 Å en bleu-vert, entre 151 et 190 Å en vert, entre 191 et 230 Å en jaune et plus de 231 Å en rouge. On y trouve 180 répliques de deux protéines différentes emprisonnant leur génome à ARN et enrobées d’une membrane lipidique.

On a déjà rencontré d’autres virus de même forme, celui de la dengue ou de la fièvre jaune, et la connaissance parfaite de leur forme est importante : elle permet de mieux adapter les traitements antiviraux et les vaccins. Encore un domaine où les mathématiques vont aider la médecine.
 

références

Maths et médecine. Tangente hors-série 58, 2016