Abonnez-vous

Il existe bien des manières de mesurer la richesse d'une nation. Le calcul du produit intérieur brut en est une. Mais d'autres indicateurs cohabitent en le complétant.


Ce que l’on nomme le PIB, ou produit intérieur brut, est un indicateur du volume de production d’une économie. Il se définit en première approche comme la somme des valeurs monétaires des biens et services de consommation finale produits dans un espace géographique donné au cours d’une période fixée.

Mathématiquement, on va noter 

 

où les quantités pi et qi représentent respectivement les prix de vente et les quantités produites des biens de type i de consommation finale, c’est-à-dire des biens destinés à être acquis par un consommateur privé (pain, téléviseur à usage privé…). Les biens acquis à usage professionnel, appelés biens intermédiaires, ne sont pas comptabilisés (camionnette de livraison, ordinateur à usage professionnel…).

Pourquoi ne retenir que les biens de consommation finale ? Un exemple simple permet de répondre. Considérons la fabrication d’une table. Un menuisier achète des planches (produites et vendues par une scierie). Il transforme ces planches en tables, qu’il revend. Le prix de vente du menuisier va évidemment comprendre à la fois le prix d’achat des planches et sa marge bénéficiaire. Le ... Lire la suite