Abonnez-vous

Il s'avère souvent intéressant d'étudier des liens entre différentes grandeurs économiques. Parmi celles-ci, on peut s'interroger sur la façon dont la quantité demandée d'un bien dépend du prix unitaire correspondant…


Les économistes font très souvent appel au concept d’élasticité, qu’ils préfèrent à la dérivée usuelle. Comment cette notion est-elle apparue ? Et surtout, dans quelles situation l’utilise-t-on ?


Fonction de demande

Pour un produit donné, les quantités qui le caractérisent sont mesurées à l’aide d’une certaine unité, qui peut être la pièce, le kilo ou la tonne. La demande q représente la quantité (que le vendeur espère optimale) achetée pendant une période de référence convenue ; cette quantité dépend évidemment du prix p (sous-entendu de vente et unitaire) du bien, mais aussi d’autres grandeurs : qualité du produit, prix d’autres biens concurrents, de remplacement ou complémentaires, revenu du consommateur… Dans une théorie économique classique, on fait l’hypothèse que le consommateur agit de façon hédoniste et rationnelle. Il cherche en effet à retirer de ses acquisitions la satisfaction la plus grande possible, mais il souhaite aussi respecter ses contraintes budgétaires que lui impose sa part de revenu disponible pour ses achats. Ici, on ne tiendra compte que de l’influence du prix p sur la demande q. La dépendance de q en fonction de p sera supposée connue. ... Lire la suite