Abonnez-vous

Les logarithmes dans le quotidien


Hervé Lehning et Philippe Boulanger

Les logarithmes sont également utilisés pour établir des lois tentant de rendre compte de la subjectivité humaine.


 L’âge de son logarithme

« Hâtons-nous : le temps fuit, et nous traîne avec soi. »

Ce vers de Nicolas Boileau (1636-1711) reflète un sentiment de rétrécissement du temps, souvent ressenti à la maturité. Au contraire, les enfants ont plutôt l’impression que le temps n’en finit pas. Le regretté généticien Albert Jacquard (1925-2013) a vu une relation mathématique derrière ce sentiment. Nous ressentirions non pas notre âge mais son logarithme, en comptant la naissance à la conception. Pour un enfant né à terme, en comptant son âge x en années, ce serait log(x + 3/4). Son aventure commencerait donc à trois mois, où le ressenti de l’âge serait nul. On arriverait à 1 à l’âge de 9 ans et 3 mois, et à 2 à près de 100 ans.

Si on comprend l’ajustement du début de la vie à la conception afin de faire coïncider l’âge nul à la naissance, il semble exagéré de penser qu’on ressente une même durée entre les dix premières années et les quatre-vingt-dix suivantes. Mais l’idée d’Albert Jacquard réside dans le fait qu’à chaque instant, on estime le temps passé relativement à la ... Lire la suite gratuitement