Abonnez-vous

La quadrature du carré


Jean-Jacques Dupas

La recherche de carrés parfaits a suscité de nombreuses tentatives, parfois très élégantes.


À la recherche de la perfection…

L'Américain Samuel Loyd (1841–1911) était le concurrent de Dudeney. Dans un problème intitulé « Le kilt de Monsieur Perkin », il a proposé le découpage suivant, qui n'est pas parfait car certains entiers sont redondants.

 

 

 

En 1925, le mathématicien polonais Zbigniew Moroń (1904-1971) publie un découpage d'un rectangle (presque carré, avec ses dimensions de 33 par 32) en neuf carrés. De fait, il publie le premier rectangle quarré simple parfait. En 1903, le topologiste Max Dehn (1878-1952), alors élève de Hilbert, avait établi le théorème suivant : un rectangle peut être quarré (composé uniquement de carrés) si, et seulement si, ses côtés sont commensurables. Le rapport des longueurs des côtés doivent ainsi former un nombre rationnel.

 

 

 

 

Le plus petit carré parfait

Au Japon, Michio Abe publie en 1930 un article, Covering the square by squares without overlapping, sur le pavage des carrés avec des carrés. Travaillant de manière isolée, il découvre en outre plus de six cents rectangles quarrés simples parfaits ! S'est-il inspiré de sangakus, ces fameuses énigmes géométriques japonaises gravées sur des tablettes votives ?

La même année, ... Lire la suite


références

« Le coffret de lady Isabelle ». Énigme proposée Henry Dudeney, Stand Magazine, janvier 1902.
Le site (en anglais) Squaring.