Abonnez-vous

Jacques Besson et son théâtre des instruments mathématiques


Bertrand Hauchecorne

Au milieu du XVIe siècle, un mathématicien français s'est passionné pour la conception d'instruments imaginés par son esprit astucieux…


Le « maître des machines du Roi »

Jacques Besson voit le jour en 1530 dans le hameau de Colombières situé dans le pays vaudois, entre Briançon et Sestrière. Dans une période de conflit religieux, il est un protestant convaincu. Il séjourne en Suisse, sans doute pour fuir les persécutions perpétrées sous Henri II. On le trouve à Lausanne en 1557, ville dans laquelle il installe des fontaines, puis à Zurich deux ans plus tard, enfin à Berne, où il vit en donnant des cours de mathématiques. Il y publie son premier ouvrage sur la distillation.

En 1562, il se place sous la protection de l'agronome Olivier de Serres dans le Vivarais où il officie en tant que pasteur. Suite à une brouille entre les deux hommes, Besson s'installe brièvement à Lyon puis à Orléans, ville dans laquelle il enseigne de nouveau. C'est à cette époque que paraît Cosmolabe ou instrument universel, dans lequel il décrit un appareil de son invention, puis l'Art et Science de trouver des fontaines cachées sous terre… où il réfute l'argument communément admis à l'époque selon lequel l'eau de la mer remontait jusqu'au sources par un cheminement souterrain.

Grâce à l'intervention ... Lire la suite