Abonnez-vous

Deux rééditions magistrales


Élisabeth Busser

Deux initiatives récentes, totalement différentes, méritent d'être signalées.


 

La première est la réédition en un volume au format d'origine (à l'italienne), par Armand Colin, de l'intégrale des sagas « La famille Fenouillard » (parue entre 1889 et 1893), « Les facéties du sapeur Camember » (publiée de 1890 à 1896) et « L'idée fixe du savant Cosinus » (parue entre 1893 et 1899, voir Tangente SUP 67-68, page 13). C'est l'occasion de se remémorer les aventures « à la Phileas Fogg » d'une famille française bourgeoise, de se régaler des gaffes parfois rustiques de Camember, et de retrouver le premier mathématicien de l'histoire de la bande dessinée, l'étourdi Cosinus. C'est surtout l'occasion de redécouvrir le caractère résolument novateur, pour l'époque, de l'auteur, George Colomb (alias Christophe), notamment dans son graphisme.

 

 


L'album Christophe. Armand Colin, 268 pages, 2015, 26 euros.

 

La seconde est la compilation, en un volume, par Dunod, des trois classiques du mathématicien français Henri Poincaré (voir le même numéro de Tangente SUP) : la Science et l'Hypothèse (Flammarion, 1902), la Valeur de la science (Flammarion, 1905) et Science et Méthode (Flammarion, 1908). Faut-il le redire ? Les réflexions philosophiques de Poincaré sur l'espace, sur nos connaissances physiques, sur la nature des hypothèses, sur le rôle de ... Lire la suite