Abonnez-vous

Le poids des maths, le choc de la réalité


Elisabeth Busser


Essayez de défendre les maths auprès de vos connaissances, vous enten- drez aussitôt : « Mais les maths, au fait, à quoi ça sert ? » Alors, pour que l’on cesse de leur poser cette lancinante question aux les mathématiciens, l’Amies (Agence pour les mathématiques en interaction avec l’entreprise et la société) a commandé une étude sur le poids des mathématiques sur la so- ciété française, qu’elle a co-fi nancée avec la Fondation Jacques-Hadamard et la Fondation sciences mathématiques de Paris. Il faut certes se méfi er des statistiques et voir comment les données ont été obtenues et traitées, mais le cabinet CMI Stratégies, qui a réalisé l’étude, est formel : « Les mathéma- tiques sont utilisées dans 2,4 millions d’emplois (soit 9 % des emplois) et contribuent pour 15 % au PIB français. » La proportion ne diffère guère de celle d’autres pays d’Europe comme la Grande-Bretagne ou les Pays-Bas. En plus, le nombre des emplois liés de près ou de loin aux mathématiques croît de 0,9 % par an, contre 0,5 % pour l’ensemble des emplois. L’étude englobe aussi bien les personnes formées « en » maths (niveau mas- ter ou doctorat) que celles formées « par ... Lire la suite gratuitement