Abonnez-vous

En analyse numérique, la méthode de Cholesky est un exemple illustre d'une découverte scientifique faite dans un domaine donné (la géodésie... militaire), qui trouvera à s'employer dans un nombre sans cesse croissant d'autres domaines.


Le commandant Cholesky est mort au front le 31 août 1918, dans l’Aisne, à 42 ans. Il était né en 1875 en Charente-Inférieure, issu d’une famille d’origine polonaise ; il avait intégré l’École polytechnique (X1895) et avait épousé une carrière d’officier d’artillerie, se spécialisant dans les relevés topographiques et géodésiques, nécessaires à cette arme dite « savante », pour la connaissance du terrain et l’établissement de cartes.

Ci-dessous Incipit du manuscrit de Cholesky ; 
il est daté de 1910, mais la découverte date sans doute d’avant.

Arpentage, topographie et géodésie

Dans les relevés topographiques, on est amené à résoudre de lourds systèmes d’équations linéaires, dont les coefficients sont donnés par les mesures prises sur le terrain, et dont les inconnues sont les positions et cotes effectives (en coordonnées cartésiennes x, y, z par exemple, z étant l’altitude) des points visés. De nombreux mathématiciens se sont attaqués à ce sujet : la méthode des moindres carrés, découverte indépendamment par Adrien-Marie Legendre et Carl Friedrich Gauss au début ... Lire la suite


références

- André-Louis Cholesky. Sous la direction de Claude Brezinski, Bulletin de la Société des amis de la bibliothèque et de l'histoire de l'École polytechnique 39, 2005, disponible en ligne.
- Analyse du manuscrit de Cholesky, Sur la résolution numérique des systèmes d'équations linéaires (daté de 1910). Roger Mansuy, BibNum, disponible en ligne.
- André-Louis Cholesky (1875-1918), mathématicien, topographe, enseignant et officier. Claude Brezinski et Dominique Tournès, Images des maths, 2015, disponible en ligne.