Abonnez-vous

La base 60 dicte encore notre emploi du temps


Bertrand Hauchecorne

Les révolutionnaires ont instauré le système décimal dans le domaine des poids et des mesures et, malgré quelques récalcitrants Anglo-Saxons, ceci s'est imposé sur toute la planète. Pourtant, les bases 12 et 60 survivent encore, comme pour mesurer les angles ou l'écoulement du temps…


L’immense majorité des langues utilise la base 10 pour nommer les nombres. Ainsi, en français, « dix-sept » correspond à 10 + 7 et « deux cent vingt-trois » à 2  100 + 20 + 3. Il est probable que ceci soit dû à nos dix doigts, utilisés par nos ancêtres pour calculer. Choisir une unité et une sous-unité en rapport décimal possède l’immense avantage de permettre de traduire immédiatement une information en changeant d’unité. De la sorte, onze kilomètres correspondent à onze mille mètres. En revanche, convertir en kilomètres-heure sa vitesse lorsqu’on a parcouru trente-sept kilomètres en quarante-huit minutes est plus difficile. Il faut multiplier le quotient 37 / 48 par 60 pour obtenir 46,26 km/h.

Pourquoi 60 ? Évidemment parce qu’une heure contient soixante minutes. Cet usage nous vient de l’Antiquité, en particulier des Sumériens puis des Babyloniens (voir l'encadré "Vous avez dit 60..."), mais on le retrouve également dans les civilisations chinoises et indiennes bien avant notre ère.


Pourquoi 12 et 60

Le choix du nombre 10 provient de notre anatomie. Son inconvénient est de ne ... Lire la suite