Abonnez-vous

L'astrolabe planisphérique


Jean-Jacques Dupas

L'astrolabe est l'outil scientifique par excellence ! Roi des instruments de mesure, il a régné pendant plus de mille ans. Depuis, il a perdu de sa superbe et rares sont ceux qui l'utilisent encore ou le manient avec nostalgie. C'est pourtant une belle opportunité pour pratiquer les mathématiques.


Dans tous les musées scientifiques, on peut observer des astrolabes historiques. Admirez ainsi les magnifiques modèles exposés au Musée des arts et métiers de Paris, ou dans les collections de l’Institut du monde arabe ! La première surprise est que, quand vous avez un astrolabe historique devant les yeux, vous êtes face à une somme d’instruments. L’astrolabe était un peu le « couteau suisse » des temps anciens. En effet, sur un astrolabe, on trouve en général : un alidade, un tympan, une araignée, un ostenseur, et bien d’autres merveilles encore…

 

Le couteau suisse des temps anciens

L’alidade à pinnules est un dispositif de visée. Il permettait de mesurer la hauteur d’un astre, dans le cas où l’astrolabe était suspendu. L’alidade, de l’arabe al-idada (« pièce forgée »), est une règle graduée pivotant autour de l’axe de l’instrument. Les pinnules sont des plaques, munies d’œilletons, positionnées perpendiculairement aux deux extrémités de l’alidade, permettant d’effectuer une visée sur l’objet dont on voulait mesurer la hauteur dans le ciel. Le bord de l’astrolabe, le limbe, étant gradué pour la lecture des angles. L’alidade permet donc de mesurer des angles ! Le nom même ... Lire la suite


références

- Instruments scientifiques à travers l'histoire. Sous la direction d'Élisabeth Hébert, Ellipses, 2004.
- L'astrolabe : histoire, théorie et pratique. Raymond D'Hollander, Institut océanographique, 1999.
- Les angles. Bibliothèque Tangente 53, 2015.