Abonnez-vous

Félix et la quête du bonheur


Bertrand Hauchecorne

Sculpteur, architecte, ingénieur, mathématicien ? Sans doute tout cela ! Gérard Chamayou, dit Félix, était de ceux qui ne voulaient pas de barrières entre les disciplines et son talent a été de jongler entre elles avec un esprit provocateur mais profondément humain.


 

 

Il est né à Asnières (Hauts-de-Seine) en 1929. Après une formation d’ingénieur à l’École centrale de Paris, il utilise son temps à concevoir et réaliser diverses inventions qui allient ingéniosité et esthétique. Ainsi vont sortir de son atelier un cadran solaire, des lampes, des bijoux, des sculptures tissant ainsi un lien entre l’art et les sciences ; il imagine aussi des décors pour des spectacles et la télévision, et même des objets érotiques. Repéré par des Irakiens, il réalise en 1982 les voûtes islamiques de l’aéroport de Bagdad.

En 1985, Gérard Chamayou est retenu avec Adrien Fainsilber (né en 1932) pour la réalisation de la Géode du Parc de la Villette (Paris). Ils conçoivent alors cette structure en partant d’un icosaèdre qui, avec ses vingt faces en triangle équilatéral, « approche » la sphère ; puis il imagine de partager chaque arête en dix ; il obtient alors des petits triangles équilatéraux (6 433 au total) qui, grâce à une projection radiale, sont déformés pour « approcher au mieux » la sphère circonscrite à l’icosaèdre. Cette magnifique réalisation ne lui porte pas chance. Suite à des retards de paiement, il doit céder sa petite entreprise Multicub. Il se consacre alors à l’accueil des sans-abri et imagine un village de réinsertion à Créteil (Val-de-Marne) avec des habitations de son invention.

Félix nous a quittés le jour de l’an.