Abonnez-vous

La première photo d'un trou noir grâce à Katie Bouman


Élisabeth Busser

La première photo d'un trou noir a été obtenu grâce à un algorithme chargé d'assembler toutes les données obtenues à l'aide d'un réseau de télescope.


On avait déjà posé la question à Katie Bouman en 2016 : « Comment prendre une photo d’un objet situé à cinquante-quatre millions d’années-lumière, qui a pour masse 6,5 milliards de fois celle du soleil et duquel aucune lumière ne peut s’échapper ? » Quelques mois plus tard, elle explique comment, dans une équipe d’astronomes, physiciens, mathématiciens et ingénieurs, ils travaillaient tous à des algorithmes sophistiqués et sur des données résultant d’un réseau de télescopes, prédisant pour bientôt la reconstitution de la première image d’un trou noir. C’est chose faite en avril 2019, où une telle image est présentée publiquement.

 

Post-doctorante de 29 ans au MIT (États-Unis), informaticienne et ingénieure en électricité, spécialiste du traitement de l’image, elle a écrit au sein du projet « Event Horizon Telescope » l’un des algorithmes (appelé CHIRP pour Continuous High resolution Image Reconstruction using Patch priors) qui ont participé à combler les manques dans les images obtenues à partir de huit radiotélescopes situés dans six lieux différents (en Arizona, à Hawaï, au Mexique, au Chili, en Espagne et dans l’Antarctique). Se trouvant ainsi propulsée sur le devant de la scène, Katie Bouman précise toutefois que « ce n’est pas un seul algorithme ni une seule personne qui a créé cette image ... Lire la suite