Abonnez-vous

Les traitements statistiques en épidémiologie


Cassiopée Cunibil

Un article de la revue Science et pseudo-sciences explique les méthodes statistiques qui permettent de mener des études épidémiologiques aux cas des "bébés sans bras"


Les cas d’agénésie transverse isolée des membres supérieurs, appelés les « bébés sans bras » dans la presse, ont beaucoup fait parler dans l’actualité des derniers mois. La raison : sept cas (nés entre 2009 et 2014) ont été signalés dans l’Ain. Dans le dernier numéro de Science et pseudo-sciences, Catherine Hill, épidémiologiste et biostatisticienne, fait le point sur les différentes méthodes d’analyse statistique qui permettent de déterminer ce qui rend les accumulations de cas dans le temps et dans l’espace significatifs. Ces procédures sont mises en œuvre pour identifier des causes externes à certains phénomènes épidémiologiques.

En comparant avec des « concentrations attendues », on détermine si un nombre de cas est anormalement élevé à un moment et à un endroit donnés. Cela étant établi, il reste encore à en chercher les causes… En ce qui concerne l’agénésie transverse isolée, également observée dans le Morbihan et en Loire-Atlantique, aucune cause n’a encore été identifiée.

L’article complet est disponible en ligne, à l’adresse :

https://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article3173

 

Lire la suite