Précieux logiciels de statistique


Marie-Anne Vibet et Guillaume Florent

La statistique bayésienne est devenue une technique incontournable pour construire une chronologie d'évènements archéologiques.


Il existe plusieurs logiciels adaptés tels que BCal (The BCal Team, 1999), OxCal (Oxford Radiocarbon Accelerator Unit, 1994) et ChronoModel (CNRS, 2015). Ce dernier est le fruit d’une collaboration française entre deux équipes, l’une d’archéologues (Institut de recherche sur les archéomatériaux), l’autre de mathématiciens (le laboratoire Jean-Leray).

ChronoModel (www.chronomodel.com) permet d’intégrer des datations provenant de différentes méthodes : carbone 14, archéomagnétisme, thermoluminescence, résonance paramagnétique ou électronique… Les informations a priori essentielles à la modélisation bayésienne peuvent être facilement ajoutées. Par information a priori, il faut comprendre par exemple la période d’étude de la chronologie, ou des relations stratigraphiques entre des évènements ou des groupes d’évènements archéologiques.

Le logiciel est libre et « open source » (code source ouvert). D’interface conviviale, il peut rapidement être pris en main par des archéologues. Cependant, une bonne connaissance des outils mathématiques, et en particulier de la statistique bayésienne, reste nécessaire afin de comprendre et d’interpréter les résultats.