« Optimum », « maximum », « minimum », « extremum » : on a vraiment pioché dans le vocabulaire latin pour désigner les valeurs extrêmes prises par une fonction.


Maximum et minibus, il est maxi Docteur Schweitzer

 

Dans la langue de Cicéron, ces termes sont des superlatifs irréguliers employés au neutre. On devine clairement que « maximum » provient de magnus et signifie « le plus grand » et « minimum » de minus, soit « le plus petit ». L’adjectif latin externus (ou exter) qualifie ce qui est extérieur, en dehors ; extremum est son superlatif, soit « le plus en dehors ». Quant à optimum, c’est le superlatif totalement irrégulier de bonus ; il l’est aussi en français puisque celui de « bon » est « meilleur », construit sur le comparatif de bonus, qui était melior.

Introduits en français grâce au domaine scientifique, « maximum » et « minimum » sont devenus familiers et souvent abrégés comme dans la chanson de Jacques Dutronc Mini mini mini dans laquelle « maxi » tient aussi sa place.

 

 

Maximum : des maths au français courant

 

Le mot latin maximum a fait son entrée dans ... Lire la suite gratuitement