Optimiser l'usage des énergies renouvelables


Francis Sourd

Les énergies fossiles résultent d'un processus de décomposition de plusieurs millions d'années qui leur permet d'être concentrées sous une forme transportable, stockable et capable de se libérer quand on en a besoin. Au contraire, l'énergie contenue dans un rayon de soleil, dans le vent qui souffle ou dans l'eau qui coule doit directement être captée, là où elle se trouve.

Dans un réseau électrique où il y a encore peu d’énergie renouvelable, il est possible d’utiliser les centrales de production traditionnelles (nucléaire, gaz) pour ajuster en temps réel la production à la consommation. Lorsque la part des énergies renouvelables est plus importante, il faut gérer le stockage et le déstockage de cette énergie. Et il faut le faire bien, car ce que la nature a réalisé gratuitement pendant des millions d’années, il faut le faire en temps réel avec des ressources qui coûtent cher (batteries ou centrales de pompage-turbinage).

 

 

Le soleil à l’origine de toutes les énergies ?

 

La production d’énergie a toujours été liée aux sciences physiques. Sur ce plan-là, les énergies renouvelables n’échappent pas à la règle. Au lieu de tirer l’énergie d’une source fossile ou de la fusion nucléaire, la production d’énergie renouvelable vise à exploiter des sources quasi inépuisables. Si l’on pousse la réflexion un peu plus loin, on s’aperçoit qu’une très grande partie de cette énergie provient du soleil : c’est lui qui est à l’origine de la formation du vent qui fait tourner les éoliennes, du cycle de l’eau primordial pour l’énergie hydraulique et de la photosynthèse qui crée la biomasse (le bois de chauffage). Mais cette ... Lire la suite


références

• Les mathématiques du développement durable. Bibliothèque Tangente 67, 2019.

• Dossier « Mathématiques et lumière ». Tangente 164, 2015.