Abonnez-vous

Joueurs artificiels

Qu'ils soient de réflexion ou de hasard, les jeux sont un terrain d'entraînement privilégié pour les algorithmes. Illustration de la marche irrésistible des progrès de l'informatique, la victoire récente d'un ordinateur sur un champion humain au jeu de go ne doit toutefois pas tromper : l'enjeu n'est pas seulement de faire gagner la machine, mais surtout d'explorer de nouvelles pistes.




C'est dans cette logique qu'un laboratoire privé s'appuie sur le bridge pour développer une intelligence artificielle capable non seulement de gagner, mais surtout d'expliquer ce qu'elle fait. Une approche qui remet en vedette la simulation du comportement humain, négligée ces dernières années au profit de l'exploitation des données massives.

LES ARTICLES

Le bridge est l'un des rares jeux à résister aux progrès de l'informatique. Pour en venir à bout, une universitaire française s'apprête à bouleverser les idées reçues sur le développement de l'IA et à lui faire franchir un cap qui l'ouvrira à de nouveaux défis.


Comment simuler un comportement humain

R. Catinaud et R. Lamarche-Perrin
Dans le monde du jeu vidéo, le défi consiste à simuler le comportement humain de manière à ce que l'utilisateur ait l'impression de se trouver face à d'autres joueurs. La conception d'un personnage artificiel n'est pas une simple question d'optimisation.


Le jeu de go est l'emblème du jeu de réflexion pure. Le hasard n'y a pas sa place. Chasse gardée de l'intelligence humaine jusqu'à une époque fort récente, l'ordinateur a fini par y étendre sa supériorité stratégique, vingt ans après sa victoire aux échecs.


Les dernières publications POLE