Abonnez-vous

Maths et musique contemporaine

On connaît depuis Pythagore les liens étroits qui relient la musique et les mathématiques. Au XXe siècle, les plus grands noms comme Boulez, Xenakis ou Schaeffer, ont rivalisé d'inventivité, en s'appuyant sur les probabilités, les symétries et même la théorie du chaos, pour créer des compositions nouvelles. Depuis l'arrivée des synthétiseurs, la donne a été bouleversée et des ingénieurs collaborent aux créations musicales dans des organismes comme l'Ircam.
Certains s'inspirent de rythmes reposant sur des rapports numériques simples pour revisiter des musiques populaires comme le tango argentin.

LES ARTICLES

Depuis 1945, la musique contemporaine « savante » s'est tant diversifiée qu'il devient impossible d'en dresser un panorama. Cependant, l'utilisation de la technologie et l'introduction d'une forme de hasard ou d'aléa dans la composition restent omniprésentes.


La liberté que l'émergence de la musique contemporaine revendique a conduit Astor Piazzolla à s'écarter des codes aliénants du tango classique pour s'en délivrer harmoniquement et rythmiquement et en offrir une forme nouvelle. Cette évolution de la structure musicale peut être analysée.


Grâce aux travaux de Joseph Sauveur puis de Hermann von Helmholtz sur les phénomènes sonores, on sait décomposer un son en fonction de sa hauteur, de son intensité et de son timbre. C'est cette analyse qu'utilise l'informatique musicale tant prisée des compositeurs contemporains.


En bref : La France en pointe !

Édouard Thomas

Il aura fallu livrer bien des batailles politiques, mais aujourd'hui la France peut s'enorgueillir de disposer de lieux consacrés à la recherche musicale de tout premier plan.



En bref : L'Ouvroir de musique potentielle

Alain Zalmanski

En 1960, François Le Lionnais et Raymond Queneau fondent un collectif tourné vers le renouveau des formes littéraires : ce sera l'Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle). Dès le début, Le Lionnais envisage d'étendre cette démarche à d'autres formes d'expression.



En bref : Les mathématiques s'invitent dans la composition

Édouard Thomas

Les liens profonds entre mathématiques et musique lors du processus de composition se sont enrichis au xxe siècle.



En bref : Une polémique d'arrière garde

Michel Moulis

En 2013, Karol Beffa, compositeur et pianiste improvisateur, titulaire d'une chaire au Collège de France, organise une conférence. Celle-ci vise à démontrer, exemples à l'appui, la permanence du système tonal, ou néo-tonal, et les errements d'un système atonal, jugé dogmatique, inapte ...



Les dernières publications POLE