Mathématiques et archéologie

L'archéologie est l'un de ces terrains de rencontre privilégiés entre les sciences humaines et les sciences « dures ». Les outils de datation de pointe que sont la méthode du carbone 14 ou la dendrochronologie reposent sur des sources fiables, mais ces dernières n'existent pas toujours.
Les mathématiques sont alors mises à contribution et pourvoient les archéologues de nombreux outils, essentiellement statistiques, comme les méthodes bayésiennes, pour raffiner une datation.
L'analyse factorielle des correspondances permet de faire des liens et des rapprochements et les modèles mathématiques permettent d'envisager des points de vue inhabituels. Ainsi, certains d'entre eux, alliant la génétique humaine et l'archéologie, ont même permis de remettre en cause le mode d'expansion des populations et le mythe des grandes invasions.

LES ARTICLES

Les vagues de peuplement

Hervé Le Bras
Des modèles mathématiques développés par le mathématicien Albert Ammerman et le généticien Luca Cavalli-Sforza, alliant la génétique humaine et l'archéologie, ont permis de remettre en cause le mode d'expansion des populations et le mythe des grandes invasions.


Quand on pense aux outils utilisés par les archéologues pour dater des objets ou des évènements, la méthode du carbone 14 ou la dendrochronologie viennent immédiatement à l'esprit. Des techniques mathématiques reposant sur les probabilités sont également mobilisées.


La chronologie

Guillaume Florent et Marie-Anne Vibet
Pour établir une chronologie, les archéologues se tournent vers des modèles statistiques variés, comme l'analyse factorielle des correspondances. Les méthodes numériques de type Monte-Carlo sont également convoquées. Les mathématiques deviennent indispensables à l'archéologie !


Sous les pavés… les maths

Élisabeth Busser
Compter, mesurer, construire, tels étaient les objectifs mathématiques des Anciens. Ils ont pour cela créé des instruments, qui ont été retrouvés par les archéologues.


La dendrochronologie

Mireille Schumacher
Comment était construit un port à l'époque romaine ? De quand date ce violon ? En quelle année a été élaborée l'infrastructure d'une mine ? Autant de questions auxquelles tentent de répondre les dendrochronologues par une datation précise d'objets, de structures ou de vestiges comportant du bois.


En bref : Précieux logiciels de statistique

Marie-Anne Vibet et Guillaume Florent

La statistique bayésienne est devenue une technique incontournable pour construire une chronologie d'évènements archéologiques.



En bref : Jean-Claude Gardin, un archéologue libre

Marie-Anne Vibet et Guillaume Florent

Il est peu d'ouvrages tels qu'Archéologie théorique, écrit par Jean-Claude Gardin et publié en 1979 (Hachette), qui fasse ainsi un tableau critique de l'état d'une discipline.



En bref : Jean-Paul Benzécri, le père de l'analyse des correspondances

Marie-Anne Vibet et Guillaume Florent

D'abord mathématicien, Jean-Paul Benzécri (né en 1932) s'oriente vers la statistique multidimensionnelle.



Les dernières publications POLE