Abonnez-vous


Le savant Cosinus, un personnage rafraîchissant

É. Thomas


L'idée fixe du savant Cosinus

Christophe
Librairie Armand Colin
2007

 On connaît tous, de nom, le savant Cosinus. Mais qui a vraiment lu les aventures de ce personnage décalé né sous la plume de Christophe en 1893 ? Père de tous les scientifiques et savants fous de la bande dessinée, la légende veut que Cosinus tire sa distraction d’Henri Poincaré (polytechnicien, tout comme lui). Ou, pourquoi pas, de Jacques Hadamard ou d’André-Marie Ampère.

En onze chapitres (appelés «chants»), Christophe immortalise un personnage débordant d’imagination, à la fois expert en équations de la mécanique, enseignant, chercheur et inventeur avide de faire le tour du monde (sans succès…). Alors certes le style est désuet (le texte, plutôt littéraire et riche de références culturelles en tous genres, campe fermement sous des dessins travaillés inspirés de l’image d’Épinal). Certes le discours de Marie-Louis Georges Colomb (dit Christophe, qui avait une licence de mathématiques) est moralisateur.
Mais ne boudons pas notre plaisir, et relisons l’intégralité des aventures de Cosinus, parues en feuilleton entre 1893 et 1899 dans Le Petit Français Illustré!



Les dernères notes de lecture