Abonnez-vous


Géométrie équine

Elisabeth Busser


Dessinons des chevaux

Marie-Odile Colatrella
Vigot
2013

C’est un livre de dessin très particulier que nous offre là Marie-Odile Colatrella. S’adressant aux enfants comme aux adultes, elle nous propose à sa lecture, crayon en main, dans un premier temps, d’apprendre à dessiner des chevaux à partir de tracés géométriques simples, puis, dans un deuxième temps, de reconnaître les formes géométriques sur un sujet vivant et de pouvoir ainsi réaliser dessins et portraits en perspective. L’ouvrage, nous n’en doutons pas, a certainement nécessité une longue mise au point et l’étude approfondie des proportions du cheval. Le résultat est esthétiquement magnifique !
 
La méthode est originale : on part de tracés géométriques simples, définis en début d’ouvrage (carrés, triangles, cercles, bissectrices, symétries…) ou de techniques de représentation décrites elles aussi avec soin (perspective cavalière, perspective à point de fuite), qui détermineront le « bâti » du cheval, conduisant à tracer une sorte de « robot » à habiller en cheval par la suite. La géométrie est bien présente à toutes les pages, émaillée de nombreux rappels théoriques. Elle peut amener les enfants à une découverte plaisante de propriétés géométriques un peu trop abstraites pour eux ; elle peut, aux adultes, cette fois, faire porter sur la représentation d’un animal un autre regard. Si les directives de tracé sont parfois exprimées un peu maladroitement – des termes mathématiques mieux choisis auraient permis une description plus concise et sans doute plus compréhensible, voire plus efficace, des figures du bâti –, la géométrie prend tout son sens au moment des derniers coups de crayon. C’est là qu’intervient le talent de l’auteure, qui n’en manque pas, pour donne vie à ces silhouettes d’animaux.
 
L’idée du tracé géométrique préalable est à retenir, mais il faudra au lecteur novice en dessin beaucoup de patience et de savoir-faire pour arriver à rendre aussi vrais que dans ce livre les chevaux qu’il représentera.

 



Les dernères notes de lecture