Abonnez-vous


Un monde un peu f(l)ou

Karine Brodsky


Le Mystère du Monde quantique

Mathieu Burniat
Dargaud
2016

Acheter ce livre



Guidés par la « marque jaune », réinterprétée ici comme un énorme h (qui désigne en physique quantique une constante fondamentale), Bob et son compagnon canin Rick enquêtent. Transportés dans un périple spatio-temporel, ils rencontrent Max Planck, Albert Einstein, Niels Bohr, Louis de Broglie, Werner Heisenberg, Erwin Schrödinger, Max Born et Hugh Everett. Grâce à eux, nos deux héros partent « à la recherche du réel perdu ».

C’est le nœud du problème : pourquoi la « réalité » du monde microscopique que nous décrit (ou pas) la théorie quantique est-elle si surprenante, voire en contradiction avec la réalité du monde qui nous entoure ? Doit-on nier que ce monde microscopique ait une réalité, accepter deux visions inconciliables, ou autre ? Poser clairement la problématique, avec tous ses jalons historiques, est le grand mérite de cet album, qui échappe ainsi à un certain « mysticisme » qui accompagne souvent les présentations de la théorie quantique aux néophytes. Sur le plan graphique, les couleurs, par le troublant effet visuel obtenu par surimpression, nous font voir du « flou quantique ».

Mais on reste sur sa faim quant à la réponse proposée. L’histoire telle que retracée dans l’ouvrage semble s’être arrêtée au beau milieu du XXe siècle. N’y a-t-il donc qu’Everett et son hypothèse des mondes multiples pour nous sortir de l’imbroglio philosophico-mathématique orchestré par les pères fondateurs ? C’est un choix assumé par Thibault Damour de n’ouvrir des perspectives que dans cette voie, qui est loin de faire l’unanimité dans la communauté des scientifiques.  

 

 



Les dernères notes de lecture