Abonnez-vous


Alan Turing, le génie britannique incompris

Fabien Aoustin



Turing

Robert Deutsch
Sarbacane
2018

Ces dernières années, Alan Turing semble être devenu une source d’inspiration inépuisable pour les écrivains, dessinateurs ou même cinéastes (voir Tangente 163). Les éditions Sarbacane proposent en grand format la vision de l’illustrateur allemand Robert Deutsch. L’auteur se focalise ici sur les dernières années du génie britannique et plus particulièrement sur l’aspect humain et la dimension personnelle plutôt que sur l’homme de science. L’homosexualité du mathématicien est particulièrement mise en avant, d’abord subtilement puis de moins en moins. L’auteur insiste beaucoup sur cet aspect de la biographie de Turing, sans doute au détriment de ses travaux en cryptographie, présentés de façon plus austère en quelques grandes planches seulement.
Le lecteur est amené à décrypter bien des énigmes symboliques au fil des pages. Les trouvailles graphiques sont nombreuses, les couleurs vives et au service du sens symbolique sur lequel insiste l’auteur. Sous un aspect assez cubiste, le dessinateur montre son talent à développer des idées architecturales ou purement graphiques mais les expressions des personnages semblent en revanche plus figées ou plus rigides et contribuent à développer une ambiance assez froide.
Un bel album, qui ne donne malheureusement pas la plus large vision de l’homme et de son œuvre.

 



Les dernères notes de lecture