Abonnez-vous


Un kilo d’art optique

Martine Brilleaud



Vasarely : Le partage des formes

M.Gauthier / A.Pierre
Editions du Centre Pompidou
2019
232 pages
39.9 €

L’exposition consacrée à Victor Vasarely, le père de l’art optique, qui a eu lieu du 6 février au 6 mai au centre Pompidou (Paris), est maintenant terminée. Pour ceux qui l’ont manquée, un magnifique catalogue (disponible sur boutique.centrepompidou.fr) la retrace en détails. On y retrouve ses débuts dans la conception d’affiches publicitaires, ses premières influences (Belle-Île-en-Mer, Gordes, la station de métro Denfert-Rochereau à Paris), sa recherche d’un alphabet plastique. Le traitement du noir et blanc lui paraît matérialiser la transmission binaire d’informations. Il est présent quand explose l’op’art. Ses travaux en architecture sont également représentés. En toile de fond de tous ses projets, on remarque la volonté d’un « art universel », accessible au plus grand nombre.
Si les œuvres classiques, inspirées des lectures scientifiques de Vasarely et bien connues du public, sont évidemment présentes, des réalisations plus confidentielles, issues de collections particulières, sont également visibles. Le lecteur en profitera aussi pour se familiariser avec la démarche créative de l’artiste, son utilisation de la combinatoire à travers les formes et les couleurs pour produire l’illusion du mouvement.



Les dernères notes de lecture