Pour redécouvrir le dernier théorème de Fermat

Fabien Aoustin



Théorème funeste

Alexandra Kha
Tanibis
2019
44 pages
7 €

 

« Il est impossible de partager soit un cube en deux cubes [...], soit en général une puissance quelconque supérieure au carré en deux puissances de même degré : j’en ai découvert une démonstration véritablement merveilleuse que cette marge est trop étroite pour contenir. »

Voilà certainement la plus célèbre citation de toute l’histoire des mathématiques ! Écrite par Pierre de Fermat, cette conjecture n’est finalement devenue théorème que plus de trois siècles après sa formulation. C’est cette grande épopée qu’Alexandre Kha nous conte dans le Théorème funeste. Un travail de longue haleine pour l’auteur puisqu’une première version avait été proposée en 2006 et est passée de seize à trente-deux puis finalement quarante-deux pages pour cette nouvelle édition.

Même si quelques passages pourraient porter à confusion (la première preuve de l’irrationalité de π date de la seconde moitié du XVIIIe siècle, et non de l’époque pythagoricienne), ne boudons pas notre plaisir. L’album est bien mené : alors même que l’auteur fait preuve d’une imagination débordante quant à la mise en page, la lecture n’en demeure pas moins d’une extrême fluidité. Le découpage aussi original que savant est au service de l’histoire. Laissez-vous donc tenter par ce récit envoûtant dont on aurait finalement aimé que la lecture soit encore plus longue tellement elle est ensorcelante. 



Les dernères notes de lecture