Abonnez-vous

Antoine Cournot, des mathématiques à l'économie


Élisabeth Busser

L'économie n'a pas toujours fréquenté les mathématiques et sa logique a longtemps été celle du langage, jusqu'à l'arrivée de penseurs comme Antoine Cournot qui, au XIXe siècle, y ont fait entrer la rationalité.


C’est, jusqu’au dernier quart du XIXe siècle, l’économie politique qui a prévalu, mais l’économie mathématique s’est introduite, et durablement, apportant à la « science économique » la force d’un raisonnement qui lui faisait défaut. L’histoire de cette transformation est jalonnée de la pensée et des travaux de divers chercheurs, tant européens qu’américains. Parmi eux, un mathématicien français, Antoine-Augustin Cournot, a introduit de nombreux concepts nouveaux, repris et largement utilisés jusqu’à aujourd’hui.
 

L’arithmétique politique

En économie, il y a un « avant » et un « après » Cournot. « Avant » remonte à loin, puisque l’un des plus anciens traités abordant le sujet est celui de Xénophon (–430 ; –355), philosophe et militaire de la Grèce antique, élève de Socrate. On voit dans son ouvrage Οἰκονομικός, « L’Économique », apparaître le mot, fait de οἶκος, « maison » et de νόμος, « loi ». Il y traite, sous forme d’un dialogue socratique, de « l’art et la manière de bien gérer un grand domaine agricole ». Les arguments de ce dialogue, entre Socrate et Critobule, riche propriétaire terrien, sont plutôt philosophiques, Socrate prouvant à son interlocuteur qu’il est ... Lire la suite gratuitement