Abonnez-vous

Femme de caractère et mathématicienne visionnaire, Emmy Noether, qui a su braver beaucoup d'interdits dans sa vie, a ouvert de nouveaux champs aux mathématiques et à la physique.


 

Ci-contre : Emmy Noether (1882–1935). Portrait vers 1910.

 

« Vos travaux ont changé notre façon de voir l’algèbre » a dit le mathématicien Hermann Weyl (1885–1955) dans l’éloge funèbre qu’il a prononcé à la mémoire d’Emmy Noether le 18 avril 1935. Non seulement après elle on a vu l’algèbre autrement, mais la physique aussi puisque « le » théorème de Noether, considéré par Albert Einstein comme un « monument de la pensée mathématique », a ouvert des voies nouvelles en physique théorique.

 

Une femme de caractère

Il en a fallu de l’obstination à Emmy Noether pour franchir les obstacles qu’un destin tragique a mis sur sa route. Elle a, dès son enfance, à Erlangen (Allemagne), baigné dans un milieu mathématique : son père et l’un de ses frères étaient mathématiciens. C’est sans doute pourquoi, après des études en vue d’enseigner le français et l’anglais, elle souhaite étudier cette discipline à l’université d’Erlangen. Là, premier obstacle : comme à l’époque, dans son pays, il était admis que la vie des ... Lire la suite


références

 La magie des invariants mathématiques. Bibliothèque Tangente 47, 2013.
 Les équations algébriques. Bibliothèque Tangente 22, 2012.
 Les nombres complexes. Bibliothèque Tangente 63, 2018.