Abonnez-vous


Mnémotechnie : comment ça marche

Édouard Thomas



Mémento de la mémoire

B ROSEMONT
Fantaisium
2013

Le mnémotechnicien Benoît Rosemont s’est mis en tête de nous livrer les secrets de sa mémoire prodigieuse. Non content d’avoir réussi l’exploit de construire un spectacle participatif, drôle et divertissant entièrement basé sur ses capacités mnésiques (voir Tangente 144, page 8), l’homme de scène nous révèle ses procédés. Car il n’y a pas de miracle : des capacités mnésiques exceptionnelles, ça s’acquiert par le travail, ça s’entretient par la pratique. Mais c’est accessible à tous.
Pas à pas, l’auteur nous présente une méthode de mnémotechnie vieille comme le monde : la méthode des lieux. Benoît Rosemont l’a adaptée à notre époque en utilisant les tables de rappel (voir Tangente 152). Les outils qu’il propose (formation d’images personnelles, création de liens et d’analogies, exagération des traits…) sont faciles à mettre en œuvre, la progression est graduelle et oblige à développer son imagination. Plusieurs applications pratiques sont proposées, de la liste de courses à l’entretien d’embauche en passant par le calcul mental ou la mémorisation de listes (noms, numéros de téléphone…). Autant d’occasions de mettre en pratique les leçons de mnémotechnie et de se rendre compte que oui, ça prend du temps, mais ça marche !

 



Les dernères notes de lecture