Abonnez-vous


Science et morale durant la Seconde Guerre mondiale

Alain Zalmanski



Les rêveurs lunaires

Cédric Villani et Edmond Baudoin
Gallimard
2015

Acheter ce livre



Le mathématicien Cédric Villani et le dessinateur Baudoin réussissent la gageure de transcrire une partie notable de l’histoire des sciences du XXe siècle en bande dessinée. Le récit de quatre destins extraordinaires est à la fois poétique et passionnant. Werner Heisenberg (l’incertain), Alan Turing (l’affranchi), et, moins connus, Leo Szilard (le prophète errant) et Hugh Downing (le chevalier du ciel) se voient décrits de façon précise dans leur intimité et leur environnement de l’époque de la Seconde Guerre mondiale.
On y rencontre avec le physicien Heisenberg tous les acteurs ayant conduit à l’élaboration de la bombe atomique, les affres du déchiffrage d’Enigma et la déchirante vie de Turing, les dix commandements du physicien Szylard, qui a découvert la pompe électromagnétique et fut un pionnier de la théorie de l’information. Son implication avec Fermi dans la maîtrise des réactions en chaîne est en contradiction avec son pacifisme acharné et le conduira à des états d’âme moraux et politiques, parfaitement rendus. Le militaire britannique Downing est en revanche un exemple de soldat qui a le sens du devoir mais est opposé à toute violence. Il militera pour que la science, avec le radar ou la physique nucléaire, ne soit plus l’objet de tracasseries de la part de politiciens bornés ou de généraux incompétents. Un beau livre d’histoire très détaillé, plaisamment raconté et illustré, accompagné d’une belle réflexion sur le rôle dévastateur de la science lorsque ses applications ne sont pas strictement contrôlées.



Les dernères notes de lecture