Abonnez-vous


Le progrès de l'écriture des chiffres

Marie-José Pestel


Du zéro à la virgule - les chiffres arabes à la conquête de l'Europe

Alain Schärlig
Presse Poly Univ Romandes
2011

 En deux grandes parties (Les étincelles, 12e et 13e siècles puis La propagation du 14e au 16e siècle), Alain Schärlig propose une synthèse complète de la laborieuse conquête des chiffres en Europe. De leur introduction vers 1143 jusqu’au XVIe siècle, période d’apparition des fractions décimales qui marque la fin de l’ouvrage, l’auteur montre l’impact fondamental et pratique de ce nouvel outil. Et parce que c’est par l’écrit que se fait toute cette évolution, il dresse un bilan impressionnant des manuscrits, folios, puis livres imprimés produits pendant ces cinq siècles. Un plan rigoureux, des résumés pour mettre en avant les idées fortes, une iconographie riche et pertinente facilitent la lecture.
 Pour suivre cette lente infiltration, par la voie monastique et la voie des marchands, l’ouvrage propose une démarche chronologique et historique. Pour comprendre les raisons et les conséquences des progrès de l’arithmétique, l’auteur s’attarde sur trois questions : Pourquoi à cet endroit ? Pourquoi à ce moment ? Pour quoi faire ? Pour illustrer l’idée clé (« C’est la possibilité d’écrire les nombres qui a permis les avancées en arithmétique »), deux exemples sont développés : la multiplication et l’évolution de ses techniques opératoires, et la règle de trois qui semble contenir tout le savoir-faire de l’arithméticien. 



Les dernères notes de lecture