Abonnez-vous


Quand les polyèdres nous déçoivent

Jean-Jacques Dupas


Histoire des polyèdres

Collectif
Vuibert
2009

Acheter ce livre



Les livres en français vendus en librairie consacrés aux polyèdres sont rares. On connaissait l’ouvrage de Louis Joly (les Polyèdres réguliers, semi réguliers et composés, 96 pages, 1992, aux éditions Blanchard), devenu un classique. Malgré quelques magnifiques illustrations (l’un des attraits des polyèdres est l’esthétique des figures), le texte est brouillon (et peu adapté au langage mathématique d’aujourd’hui) et contient des imprécisions.

La sortie d’un nouvel ouvrage en français semblait une bonne nouvelle. Un premier chapitre technique souffre des mêmes travers que le livre de Joly, avec en outre des illustrations très médiocres. Les reproductions artistiques sont souvent trop petites et mal exploitées. L’histoire des mathématiques est bien présentée, mais l’étude des polyèdres est trop superficielle (la place faite à Kepler ou à Coxeter est faible en regard de leurs apports). L’ouvrage contient des bonnes idées, mal mises en oeuvre (montrer comment les polyèdres apparaissent en chimie, montrer l’apport des polyèdres dans l’art et l’utilisation qu’en ont faite les artistes contemporains…). Il est cependant assez exhaustif (Alicia Boole-Stott, Albert Badoureau et Magnus Wenninger sont mentionnés, et les références bibliographiques sont nombreuses). Enfin les illustrations originales de Piem sont peu pertinentes. L’ouvrage n’est à conseiller que pour servir de source bibliographique.



Les dernères notes de lecture