Autobiographie d'un médaillé Fields

Gilles Cohen



Dans la tête d'un mathématicien

Pierre-Louis LIONS
Humensciences Editions
2020
256 pages
22 €

Il n’est pas facile d’être à la fois mathématicien et fils d’un grand mathématicien ! Pierre-Louis Lions, fils de Jacques-Louis Lions, a fait mieux que relever le défi. Il a obtenu la médaille Fields en 1994, la même année qu’un autre Français, Jean-Christophe Yoccoz.

Il s’ouvre totalement dans ce livre autobiographique, rédigé suite à de nombreux entretiens avec Thibaut Raisse. Il va jusqu’à exposer des moments personnels de sa vie, mais raconte surtout l’itinéraire d’un surdoué qui a fait le choix de suivre ses penchants, même quand il fallait contredire un père, un directeur de thèse, voire un président de la République. Il l’avoue lui-même, il n’est pas très doué pour la relation sociale conventionnelle. C’est peut-être ce qui l’a amené à diriger la thèse d’un autre personnage hors normes, Cédric Villani, qui obtiendra, lui aussi, la médaille Fields.

Sur le plan des mathématiques, il a mis de côté l’abstraction pour se concentrer sur leurs applications. À partir des équations aux dérivées partielles, il s’est intéressé à l’écoulement des fluides, puis au contrôle optimal, ce qui lui a permis d’établir un lien entre la recherche mathématique et les attentes de plusieurs secteurs de l’industrie.

Ce qui marque aussi ce livre, lors des derniers chapitres, c’est le regard du mathématicien sur le monde qui nous entoure, un regard qui rejoint celui de Tangente et de tous ceux qui font passer la réflexion et le raisonnement avant le dogme ou l’influence des lobbies. Lions n’est pas tendre pour les responsables qui ont oublié ces principes, tant dans les stratégies liées à l’Éducation nationale, qu’au développement durable ou à la gestion du Covid.



Les dernères notes de lecture