Abonnez-vous

La modélisation de l'évolution d'une population animale est un sujet fréquemment étudié en mathématiques et en biologie. Mais comment tenir compte du fait qu'un individu plus ou moins âgé donne naissance à plus ou moins de descendants ? Le modèle de Leslie répond à ces problématiques.


Durant la première moitié du XXe siècle, bon nombre de scientifiques se sont intéressés à l’étude des fluctuations des populations animales. 

C’est notamment le cas de l’écologue et zoologiste britannique Charles Sutherland Elton (1900–1991), qui fonde en 1932 le Bureau of Animal Population. Situé à Oxford, l’institut, initialement constitué de cinq personnes et se consacrant principalement à l’étude des populations de rongeurs, connaît une rapide croissance.

C’est en 1935 que Patrick Leslie est recruté. Ce jeune Écossais né en 1900 a suivi ses études à Oxford. Assistant en bactériologie à ses débuts, il se tourne petit à petit vers les statistiques. Le Bureau of Animal Population dispose justement d’une vaste collection de données sur les évolutions de populations animales très variées, et c’est sur celles-ci que Leslie va tester son modèle structuré en âge. L’institut contribuera quelques années plus tard, à sa façon, à l’effort britannique lors de la Seconde Guerre mondiale en étudiant particulièrement la prolifération de souris et de rats causant des dégâts dans les réserves alimentaires de la population.


Un exemple simplifié

 

Pour mieux comprendre le modèle de Leslie, considérons une ... Lire la suite


références

- Les matrices. Bibliothèque Tangente 44, 2012.
- Les statistiques et leur décodage. Bibliothèque Tangente 34, 2009.