Abonnez-vous

Géographie humaine et biodiversité

Prendre la mesure de la complexité de la biodiversité passe par une modélisation fiable et réaliste des écosystèmes. Les mathématiques offrent plusieurs types d'outils, comme les systèmes dynamiques pour les modèles proies–prédateurs, ou l'algèbre linéaire pour comprendre les dynamiques d'évolution des populations. Il importe de maîtriser ces techniques extrêmement sensibles aux conditions initiales, aux précisions des paramètres et aux erreurs de calcul, sous peine de prédire l'extinction d'une population non menacée… ou l’inverse.

LES ARTICLES

La biodiversité en équations

Élisabeth Busser
La biodiversité, c'est la vie. Savoir la quantifier à un instant donné, c'est bien mais prévoir son évolution, c'est mieux, et c'est la modélisation mathématique qui va nous permettre de le faire.


Le modèle de Leslie

Fabien Aoustin
La modélisation de l'évolution d'une population animale est un sujet fréquemment étudié en mathématiques et en biologie. Mais comment tenir compte du fait qu'un individu plus ou moins âgé donne naissance à plus ou moins de descendants ? Le modèle de Leslie répond à ces problématiques.


En l'absence de prédateurs, une population d'animaux croît de manière exponentielle, ce qui la condamne. La prédation permet un équilibre… mais peut conduire à l'extinction de l'espèce ou à des situations chaotiques !


En bref : L'Antarctique, un continent encore mystérieux…

Hervé Lehning

Contrairement au cas de l’Arctique où la surface de la banquise hivernale diminue, la superficie glacée de l’Antarctique augmente. Comment expliquer ce paradoxe alors que la température croît ?



Les dernières publications POLE