Dévier la trajectoire d'un astéroïde ?


Bertrand Hauchecorne

Une équipe internationale a pour mission d'étudier la possibilité de dévier la trajectoire d'astéroïdes en cas de risque de collision avec la Terre.

Les pandémies ne sont pas les seuls dangers qui menacent l’humanité. L’orbite de nombreux astéroïdes, dits géocroiseurs, traverse celle de la Terre et une collision pourrait y avoir des conséquences incalculables. Un programme international ambitieux est mis en place pour tester notre capacité à dévier la trajectoire d’un tel bolide. L’objectif choisi est Didymoon, astre de 160 m de diamètre, en orbite autour de Didymos, un astéroïde de 780 m de diamètre. Cet ensemble est passé à huit millions de kilomètres de la Terre le 13 novembre 2003.

 

 

L’opération se déroulera en deux temps. D’abord, la National Aeronautics and Space Administration (NASA, États-Unis) enverra en 2021 un engin spatial nommé DART qui devrait percuter Didymoon et le dévier de son orbite en octobre 2022 à la vitesse de 21 600 km/h alors qu’il se trouvera à dix-sept millions de kilomètres de nous. Ensuite, en 2024, l’Agence spatiale européenne (ESA) lancera un engin spatial. Cette seconde mission nommée Hera est dirigée par Patrick Michel, un chercheur français de l’ESA. Elle devra étudier le cratère formé par le missile américain à l’aide de deux très petits modules d’une dizaine de centimètres. Les mesures faites par les différents appareils portés par ces engins devraient apporter des solutions pour dévier un astéroïde menaçant notre planète.

 

 


références

• Comment dévier un astéroïde tueur ?, journal du CNRS.
• Debiased albedo distribution for near Earth objects. Alessandro Morbidelli, Marco Delbo, Mikael Granvik, William Bottke, Robert Jedicke, Brice Bolin, Patrick Michel et David Vokrouhlicky, Icarus 340, 2020.