Abonnez-vous

Parler les nombres


Yostiano Altebrillas et Daniel Justens

Parlez-vous nombre ? Si l'écriture des nombres est une opération parfaitement automatique, plusieurs questions se posent lorsqu'il s'agit de les lire.


Le comptage en France : le point de vue d’un Belge

 

Les Français s’en rendent-ils compte ? Leur système de comptage mélange les bases 10 et 20. Ils énumèrent en base 10 jusqu’à 69, pour se mettre à la base 20 dès 70. Historiquement, la base 20 serait un héritage de nos ancêtres Gaulois. Ce type de comptage a laissé des traces même en Belgique, comme le nombre 80 (« quatre-vingts »), auquel nos amis Suisses préfèrent octante ou mieux, huitante. On retrouve la base 20 dans Molière (Frosine dans l’Avare s’adressant à Harpagon : « Mais vous passerez les six-vingts »), dans François Villon (citant le corps des Onze-Vingts comprenant les deux cent vingt sergents du guet royal, dans le Testament CVII) ou encore dans la dénomination « hôpital des Quinze-Vingts » (désignant un établissement de soins, toujours actif rue de Charenton à Paris, et qui lors de sa mise en service comptait trois cents lits).
Mais a-t-on déjà bien réfléchi aux problèmes que posent ce type de système mixte ? Comment noter un numéro de téléphone à huit chiffres qui est dicté « zéro six soixante dix soixante dix » ? Sans compter l’enfant à qui, pour signifier ... Lire la suite gratuitement