Abonnez-vous

Les complexes de Bêta

Kylie Ravera




L'Institut intergalactique est le temple de l'excellence où exerce le redouté professeur Phi. Bêta, en pleine déprime, peut compter sur ses amis pour venir à bout de ses complexes…

 

« Je suis nul. » Bêta regarde d’un air dépité la copie que lui a remise le professeur Phi. Elle est ornée d’un gros 20 rouge qui tache… ce qui, sur 100, n’est pas terrible.

« Mais non ! réplique sa camarade Epsilon. Tu as simplement besoin de te concentrer davantage… »

Bêta ignore l’intervention de son amie, tout comme le 98/100 sur sa copie.

« Et en plus, je suis gros, ajoute-t-il en enfonçant un index à l’endroit où sont censées se situer ses côtes.

– Pas du tout ! s’exclame Alpha. Tu es seulement un peu enveloppé… »

Mais Bêta lance un regard éloquent en direction des biceps musclés de son camarade sportif et détourne les yeux.

« Il file un mauvais coton, glisse Epsilon à Alpha sur un ton soucieux. Qu’est-ce qu’on pourrait faire pour l’aider ? » Le garçon réfléchit un instant. « J’ai une idée ! Inscrivons-le au programme EVC-DVC.

– Hmm ?

– “Engraissez votre Cerveau, dégraissez votre corps.” C’est tout à fait ce qu’il lui faut !

— Hmm… »

Malgré l’air dubitatif d’Epsilon, Alpha s’exécute. Et dès le lendemain, Bêta reçoit un colis. « Mais… qu’est-ce que c’est que ce truc ? » Le colis renferme un sachet contenant une poudre brune, une bouteille de 80 cl remplie à ras bord d’un liquide verdâtre, deux verres de 30 et 50 cl, deux sabliers permettant de mesurer 7 et 11 minutes, et deux morceaux de corde identiques qui, lorsqu’on en allume une extrémité, se consument en soixante minutes.

« C’est très simple, explique Alpha à un Bêta éberlué, ce sachet de poudre représente une portion de NRGtik™, une préparation qui t’assure un apport calorique adapté à un régime. Tu dois reconstituer et cuisiner cette préparation au moyen des objets présents dans le colis. Il faut commencer par récupérer la bonne dose de jus de brocoli, soit 40 cl, la mélanger à la poudre d’un seul coup et laisser reposer quinze minutes exactement. Puis, cuisson au four pendant quarante-cinq minutes tout pile, avant dégustation. » 

 

Une grimace éloquente 

Bêta hume le liquide, goûte la poudre et fait une grimace éloquente pour exprimer que le mot « dégustation » ne saurait en aucun cas être associé à l’expérience. Puis il considère les différents objets d’un œil suspicieux.

« Qu’est-ce qui m’empêche de verser à peu près la moitié de la bouteille dans la poudre ? Ou d’utiliser d’autres récipients ? Et de mesurer les temps de repos et de cuisson grâce à ma montre atomique ? Ou, mieux, de me débarrasser de tout ceci dans une poubelle ?

– Nous ! répondent en chœur Epsilon et Alpha.

– J’ai vraiment des copains trop sympas » grogne Bêta.

 

Et vous, cher lecteur, sauriez-vous aider notre ami à suivre la recette permettant de préparer une dose de NRGtik™ grâce aux objets contenus dans le colis ?

 

 

SOLUTION