Abonnez-vous

L'art pour interpréter les nombres


Martine Brilleaud

L'oeuvre d'art numérique Exitillustre les mouvements de la population mondiale


Exit est une œuvre d’art numérique commandée par la Fondation Cartier pour l’art contemporain et réalisée à la fin de l’année 2008. Les données ont été réactualisées en 2015 pour sa présentation à Paris pendant la COP21.
Le film, que les visiteurs du salon Culture et jeux mathématiques ont pu apprécier en mai dernier, est également conçu pour être projeté de manière immersive sur un écran à 360°. Il se compose d’une succession de cartes animées qui sont autant de manières de représenter les mouvements de population mondiale, que ce soit pour des raisons économiques (devises transitant d’un pays à l’autre), des raisons écologiques (les noms des villes qui se retrouveront prochainement sous les eaux défilent sur l’écran sur des sons aquatiques) ou politiques (les effets des conflits sur les populations se visualisent par des flots de pixels convergeant vers des pays d’accueil). Des vues dynamiques exposent les effets de la déforestation intensive de ces dernières années sur certains territoires. Le choix de l’interprétation visuelle est une réflexion des artistes sur ces phénomènes habituellement accessibles uniquement sous forme de données numériques.

 

 

Conçue par le cabinet d’architectes Diller Scofidio + Renfro,
sur une idée de l’urbaniste Paul Virilio, Exit a été réalisée en collaboration
avec l’artiste Laura Kurgan et le statisticien Mark Hansen.