Abonnez-vous

Vous avez dit « Extraordinaires » ?


Élisabeth Busser

Lorsque l'on met les maths à l'honneur au cinéma, c'est souvent pour les associer à l'autisme, comme dans le récent film le Monde de Nathan (voir Tangente 165). Lorsqu'on les met à l'honneur à la télévision c'est pour montrer des exploits.


 C'est arrivé en mars lors de l'émission « Les Extraordinaires » : la plupart des téléspectateurs sont restés bouche bée devant Sylvain, capable de repérer une seule facette d'un Rubik's Cube qui a été changée parmi deux murs de 41 472 facettes, ou de Raphaël, qui a su sans coup férir remplir un carré magique de 64 cases, dont la somme magique ne lui était pas connue à l'avance, qu'il a dû compléter en commençant par une case obligatoire et en plus en marchant de case en case comme un cavalier au jeu d'échecs. Une belle gageure, dont il a relevé le défi avec succès.

 

Raphaël est professeur de mathématiques de son état, aimant les défis de calcul mental. Parti de la case « C4 », avec une somme magique de 547, il a effectivement accompli sa mission, remplir son carré en un temps record, forçant l'admiration du public. Dit comme cela, c'est spectaculaire, mais certains, comme Benoît Rosemont (voir Tangente 152), sont passés maîtres dans cet art. Mickaël Launay lui non plus n'est pas dupe, il vous apprendra comment s'y prendre sur sa chaîne Youtube.

 

Lire la suite gratuitement