Abonnez-vous

La géométrie détournée de Julien Prévieux


Elisabeth Busser

L'exposition de Julien Prévieux, lauréat du prix Marcel-Duchamp 2014, « Des corps schématiques », jusqu'au 1er février 2016 au Centre Pompidou (Paris), n'est pas à proprement parler de l'art mathématique, mais comme elle a pour thème l'enregistrement du mouvement, on y retrouve forcément quelques unes des obsessions géométriques de l'artiste.


 Représenter le parcours des pickpockets traqués par la brigade anti criminalité ? Cela produit une sculpture abstraite en aluminium brossé, qui trône au milieu de l'exposition. Vos allées et venues dans le métro ? Cela conduit à construire en fil métallique un réseau très décoratif. Le déplacement de votre regard sur une œuvre d'art ? Cela mène à tracer une grille étrange mais artistique. Tout, chez Julien Prévieux, est détournement de la réalité, mais conduit souvent à des tracés dont l'esthétique géométrique n'est pas absente puisque « au fond, tout geste enregistré, qu'il s'agisse de se frotter le front, d'un vol à la tire ou d'un simple regard, peut devenir une œuvre d'art ».  

Lire la suite gratuitement