Abonnez-vous

Les merveilles des logarithmes

Quel étrange personnage que Neper ! Décédé voici exactement quatre cents ans, ce mathématicien a su transformer la multiplication en addition et l'élévation à une puissance en multiplication. Il invente pour cela les logarithmes, qui permettront d'immenses progrès scientifiques. On comprendra plus tard que le logarithme entretient une réciprocité avec l'exponentielle, permettant ainsi un essor du calcul différentiel et intégral.
Si de nos jours les tables de logarithmes sont remisées au grenier, les logarithmes restent un outil très utile, bien au-delà des mathématiques.

LES ARTICLES

John Napier de Merchistan, gentilhomme écossais dont on célèbre cette année le quatrième centenaire de la mort, n'avait rien d'un révolutionnaire. Il le fut pourtant par sa mirifique invention des logarithmes, qui ont ouvert la route d'un nouveau monde aux mathématiques, bien au-delà du calcul.


On peut faire remonter l'introduction des logarithmes à la Renaissance pour résoudre des questions calculatoires. Ils ont depuis trouvé des applications plus théoriques, et sont même aujourd'hui au cœur de certains systèmes cryptographiques et donc de nos ordinateurs.


Alors que Napier les avait introduits dans une perspective purement comptable, les logarithmes ont progressivement irrigué l'ensemble des mathématiques. Leur caractère fondamental s'est notamment révélé par leur lien avec la géométrie, la trigonométrie et l'hyperbole.